Présentation de l'Ostéopathie

"Le corps humain ne fonctionne pas en unités séparées, mais comme un tout harmonieux." A.T. STILL

cdillenseger-osteopathe3 

L’ostéopathie est définie par le Référentiel Métier Ostéopathe® : "L’ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé".

 

Pour Andrew Taylor Still, le fondateur de l’ostéopathie, une partie du corps atteinte signifie un déséquilibre de l’harmonie du corps tout entier. L’ostéopathie doit donc traiter non seulement la partie atteinte mais agir également sur l’équilibre de l’ensemble du corps.

 

L’ostéopathie connaît une démarche dite « systémique », elle prend en compte les interdépendances des différents éléments et systèmes constitutifs du corps humain (anatomiques, physiologiques), mais aussi des facteurs environnementaux.

 

Quelques grands principes de l'Ostéopathie:

  • La Vie c'est le mouvement
  • Le mouvement c'est la santé
  • Le Corps est une Unité
  • La structure gouverne la fonction
  • Le corps possède un pouvoir d'auto-régulation et d'auto-guérison
  • La règle de l'artère est absolue

 

Les techniques ostéopathiques

Les gestes ostéopathiques restent toujours dans le champ physiologique et ne forcent pas les structures, les techniques manuelles sont toujours adaptées et non traumatisantes. Cette restauration de la mobilité enclenche les mécanismes d’autorégulation afin de permettre à l’organisme de retrouver son équilibre, de favoriser son pouvoir d’auto-défense et de retrouver la santé. Les techniques concernent à la fois la sphère musculo-squelettique, viscérale et crânienne.

 

L’ostéopathie vous concerne …

  • Pour les articulations et les muscles : lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, entorses, tendinites, traumatologie du sport, certaines perturbations de l’articulé dentaire, séquelles de traumatisme (accidents, conséquences des chutes et chocs, post chirurgical après cicatrisation)
  • Pour le système nerveux et vasculaire : céphalées, migraines, certaines formes de vertige, état d’hyper nervosité, anxiété, troubles du sommeil, stress, fatigue, névralgies (sciatiques, cruralgies …)
  • Pour le système viscéral : troubles de la digestion (constipation, diarrhée chroniques, ballonnements, brûlures d’estomac etc…), troubles génitaux urinaires (suivi de grossesse, règles douloureuses, irrégulières, douleur lors des rapports sexuels…)
cdillenseger-osteopathie2.jpg